Lutte contre les cancers féminins : L’Assemblée nationale fait son «Octobre rose»



 

Les officiels (vice présidents de l’Assemblée) et député, ouvrant les activités d’Octobre rose à la représentation nationale. © Gabonreview

Dans le sillon du mois national de la sensibilisation contre les cancers du sein et du col de l’utérus, l’Assemblée nationale a lancé ce mercredi 26 octobre une série d’activités visant à sensibiliser le personnel féminin en particulier. Une initiative menée sous l’égide du président de cette institution, Faustin Boukoubi, et portée par le Réseau national des femmes députés (Renafe). 

Organisée chaque mois d’octobre, la campagne nationale «Octobre rose» a pour but d’accroître la sensibilisation à la maladie et parfois, de recueillir des fonds pour la recherche. L’Assemblée nationale a emboîté le pas, ce 26 octobre, en lançant une série d’actions qui se dérouleront jusqu’au 27, avec à la clé du fitness. 

Pour cet événement dont le thème est «la vie saine», visant particulièrement la sensibilisation de la gent féminine, personnel de la Représentation nationale, le deuxième vice-président de cette chambre du parlement, Richard Albert Royembo, a ouvert les travaux, invitant à «revoir nos modes de vie». Il a rappelé que le Renafed s’associe chaque année à la communauté nationale et internationale pour contribuer, durant un mois, à la lutte contre les cancers féminins. Avant lui, le troisième Vice-président de l’Assemblée nationale, Lucienne Ogouwalanga, a fait comprendre qu’il appartient à chaque député de s’impliquer, d’en faire un devoir la nécessité de sensibiliser contre ces pathologies. «On ne le répétera jamais assez, a-t-elle laissé entendre, un dépistage précoce augmente les chances de guérison complète par un traitement précoce». 

© Gabonreview

Le cancer du sein est le plus répandu au Gabon

Commentant le thème «la vie saine», Albert Royembo fait savoir que «cette célébration d’Octobre rose invite à revoir nos habitudes, notre mode de vie. Car, parfois, il faut des thérapies simples pour combattre de grandes pathologies». 

Deux experts sont ensuite intervenus dans le cadre d’une conférence-débat. Le Pr Ernest Balembaogo, oncologue, soulignant qu’il s’agit d’un «problème de santé publique», a fait une présentation globale de la maladie, allant des facteurs de risque (alcoolisme, le tabac, l’âge, l’excès de poids), des signes de la maladie, des méthodes de dépistage jusqu’aux moyens à mettre en œuvre pour éviter ces pathologies en passant par les méthodes de traitement. Il fait remarquer que le cancer du sein est le plus répandu au Gabon, suivi de celui du col de l’utérus, du foie et de la prostate. Il a invité à avoir des plateaux techniques de qualité tout en formant des personnels médicaux appropriés.

Le diabétologue Pr Eric Bayé est quant à lui intervenu pour expliquer l’impact de l’alimentation saine et équilibrée sur la lutte contre les cancers. Car, l’alimentation reste le meilleur moyen pour éviter la maladie, même si l’âge reste le premier facteur de risque.

L’ensemble des intervenants a rendu un vibrant hommage à la première dame, Sylvia Bongo Ondimba et à la Fondation éponyme pour les efforts sans relâche déployés. Des efforts non seulement pour la sensibilisation, mais également pour la prise en charge permanent grâce à la Maison d’Alice ; une structure moderne qui héberge, traite soutient et accompagne gracieusement, chaque année, les patients atteints des cancers féminins. 

 Source: Gabonreview

https://www.gabonreview.com/lutte-contre-les-cancers-feminins-lassemblee-nationale-fait-son-octobre-rose/

 

Le Président de l’Assemblée Nationale

Faustin BOUKOUBI

Président de l’Assemblée Nationale

A la une

Editorial

Publications

Textes de référence

Supports

Médiatheque

Horaires d'ouverture

Du Lundi au Vendredi
de 07h30 à 15h30

Nous Contacter

Palais Léon MBA Boulevard Triomphal Omar BONGO
BP: 29