Allocution de son Excellence Paul MBA ABESSOLE, 5ème Vice-Président de l'Assemblée Nationale à l'occasion de la 12ème édition de la Journée Internationale de la Démocratie

Logo
La Journée Internationale de la Démocratie a été instituée, le 8 novembre 2007. Elle est maintenant célébrée, le 15 septembre de chaque année, en commémoration de l'adoption, le 15 septembre 1997, de la Déclaration universelle de la démocratie par l'Organisation des Nations Unies.

Depuis cette date, l'Union Interparlementaire, considérée par tous comme « le Parlement des parlements du monde », encourage chacun de ses membres à célébrer cette journée. C'est l'occasion de marquer un arrêt et d'examiner les avancées de nos pratiques démocratiques dans le monde.

Excellence Mesdames, Messieurs, avant de donner la parole au conférencier, permettez-moi, par anticipation, de vous faire part des quelques réflexions que m'inspire cette thématique, à la lumière du contexte pré-électoral actuel dans notre pays.

De mon point de vue, cette journée nous invite, surtout nous  parlementaires, à prendre de plus en plus conscience de l'importance de notre rôle de représentant du peuple. Elle nous incite aussi et surtout à développer de plus en plus la participation du peuple à tous les débats politiques, économiques, sociaux et culturels, dans notre pays.

 A cet effet, nous pouvons nous inspirer d'une pensée d'un grand homme politique français, Pierre Mendès France, dans son ouvrage « La République moderne ». Il dit, en effet, je cite : « La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ans. Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l'Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l'association, de la profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l'arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis. La démocratie n'est efficace que si elle existe partout et en tout temps » fin de citation.

C'est sur cette réflexion que je termine mon  propos, en émettant le voeu que nos échanges de ce matin soient fructueux, qu'ils disqualifient définitivement nos conceptions politiques désuètes et  qu'ils nous ouvrent de nouvelles perspectives pour une vraie démocratie participative.

Sur ce,  je déclare ouverts les travaux de la 6ème Journée Internationale de la Démocratie, ici, au Palais Léon MBA.

Je vous remercie!


Publié le : 26 / 09 / 2013