Audience du 1er Vice-Président de l'Assemblée Nationale à la délégation allemande

Logo
Le Vice-Président de l'Assemblée Nationale, le Professeur Daniel ONA ONDO a reçu le 4 février 2013, en séance de travail, la délégation des Députés allemands dans le cadre des activités du groupe parlementaire d'amitié Gabon/Allemagne.

Cette séance de travail a eu lieu après que les Députés de la Bundestag aient été reçus par le Président de l'Assemblée Nationale, Monsieur Guy NZOUBA-NDAMA pour les civilités d'usage. Il faut noter que le Président de l'Institution a présenté la situation politique actuelle du pays qui a connu d'énormes transformations avec le retour de la démocratie en 1990. Il a mis en évidence la composition du Parlement Gabonais (Sénat/Assemblée Nationale), les modalités d'élection de leur nombre ainsi que la durée de leur mandat.

Évoquant le principe de  séparation des pouvoirs entre les différentes  institutions, il a fait part de la volonté du Chef de l'Etat à faire du Gabon un pays émergent à l'horizon 2025 par le développement de trois secteurs majeurs (Gabon vert, Gabon industriel et Gabon des services).

Il a relevé les efforts envisagés par notre pays pour que les femmes et les jeunes s'impliquent davantage dans la vie politique à hauteur de 30% pour chaque catégorie indiquée dans les listes de candidatures aux prochaines élections.

Au niveau  Parlementaire, il a souhaité que la coopération s'intensifie entre les deux Parlements et sollicité l'aide allemande en matière de formation des fonctionnaires de l'Assemblée Nationale pour le renforcement de leurs capacités. Aussi, a-t-il demandé aux Députés allemands d'oeuvrer pour que les hommes d'affaires allemands viennent investir au Gabon.

C'est en lieu et place de Monsieur Richard ONOUVIET, Président du Groupe Parlementaire Gabon/Allemagne que le Professeur Daniel ONA ONDO a présidé cette séance de travail.

Pour sa part, le Chef de délégation allemande, Monsieur HARTWIG FISCHER a pris l'engagement d'aider notre pays dans la voie qu'il a emprunté (celle de l'émergence) et en multipliant également les échanges entre nos deux Parlements.






 


Publié le : 16 / 09 / 2013